Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

"Les littératures émergentes balaient-elles les catégories génériques ? L’exemple du Pacifique"

Résumé : Si l’on peut considérer que les premiers écrits d’un écrivain sont souvent inspirés des données de son propre parcours, on peut observer aussi que le premier acte des écrivains appartenant à des cercles « minorés » est souvent de rendre compte, d’un point de vue personnel, d’une expérience particulière (qu’il s’agisse d’écrire leur propre autobiographie ou les mémoires d’un groupe, d’une société, d’un village, d’une île…). Il semble qu’il en aille de même au niveau d’un groupe plus vaste, un peu sur le modèle parallèle de l’ontogenèse et de la phylogenèse : après une première étape lyrique (des recueils de poésie, intimistes ou d’ordre épique) ou autobiographique (de l’ordre du journal intime ou des souvenirs), la seconde étape pourrait, souvent, être rangée parmi les œuvres si commodément classées sous l’étiquette « revendications identitaires ». Il n’est pas toujours question de d’affronter la création fictionnelle ou de montrer un souci de complexification littéraire : il s’agit peut-être d’une étape ultérieure ou différente – ce qui n’exclut évidemment pas un ancrage dans un réel identifiable, puisqu’on n’est pas loin, souvent, du roman historique ou, parfois, de la catégorie plus floue du « roman de terroir ». A l’évidence ce type de parcours n’est pas nécessairement et systématiquement suivi, – on ne saurait fixer de modèle général sans être immédiatement démenti – mais il peut constituer une évolution assez bien représentée par les littératures dites « émergentes ». De la sorte, il conduit à une interrogation sur le lien de ces littératures, au moins au départ, avec des catégories génériques que l’on peut penser éculées. J. Bardolph affirmait dans Études postcoloniales et littérature (2002) : « La remise en cause de l’héritage culturel métropolitain entraîne une recherche formelle qui rejoint sous certains aspects l’esthétique postmoderne. » Mais est-ce si systématique et si immédiat ? Cette « recherche formelle » concerne-t-elle les genres ? D’un autre côté, n’est-elle pas en effet plutôt liée à la résolution originale de toute interrogation créatrice moderne ou « postmoderne » ? Le problème de l’étiquette « postcoloniale » est qu’elle se focalise souvent sur l’affirmation d’une parole trop longtemps assourdie, et qu’elle gère plus difficilement la création originale, par définition moins classable – que l’on « reproche » parfois comme une trahison aux écrivains qui abandonnent, au moins en apparence, le champ exclusif du message d’ordre politique.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://hal.univ-cotedazur.fr/hal-03104282
Contributor : Odile Gannier <>
Submitted on : Friday, January 8, 2021 - 5:41:14 PM
Last modification on : Tuesday, June 15, 2021 - 5:08:01 PM
Long-term archiving on: : Friday, April 9, 2021 - 7:29:54 PM

File

GANNIER Odile_Littératures é...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03104282, version 1

Collections

Citation

Odile Gannier. "Les littératures émergentes balaient-elles les catégories génériques ? L’exemple du Pacifique". Antonio DOMINGUEZ LEIVA, Sébastien HUBIER, Philippe CHARDIN et Didier SOUILLER (dir.), _Études culturelles, anthropologie culturelle et comparatisme_, Dijon, Centre Pluridisciplinaire Textes et cultures / Les Éditions du murmure, 2 vol., vol. II, p. 285-298., pp.285-298, 2010. ⟨hal-03104282⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

13