Manières de boire L'apprentissage de la dégustation dans les « bars à vin » - Université Côte d'Azur Access content directly
Journal Articles Socio-anthropologie Year : 2004

Ways to drink Tasting in wine bars

Manières de boire L'apprentissage de la dégustation dans les « bars à vin »

Abstract

While Europe remains the region with the highest levels of alcohol consumption in the world, statistical data have recently shown that alcohol consumption has declined significantly in recent years, particularly in producer countries such as France. This transformation can be seen in particular in the consumption figures for wine, which are constantly decreasing. Commenting on this general trend, which has already taken shape for a few years on a larger scale, Guy Caro had predicted in 1987 that a "cultural movement is taking shape in the world. We're interested in drinking and drinking less. " Historically, the consumption of wine has fluctuated widely, oscillating between progression and retreat: very widespread in the Mediterranean basin throughout Antiquity, wine will later become, for questions more economical than cultural, a reserved drink To the social elites, before returning sporadically to the favorite beverage of the popular layers. At the beginning of the twenty-first century, in the nations of Western Europe, and in particular in France, wine retains a certain prestige and continues to present itself, in the choice of drinks and in the ways of drinking, as an instrument of distinction Social security.
Si l’Europe demeure la région où la consommation d’alcool est la plus élevée au monde, les données statistiques ont récemment montré que cette dernière diminue sensiblement depuis quelques années, et notamment dans des pays producteurs comme la France. Cette transformation se lit en particulier dans les chiffres de consommation du vin, qui ne cessent de diminuer. Commentant cette tendance générale, qui se profile déjà depuis quelques années à une échelle plus vaste, Guy Caro avait pronostiqué, en 1987 qu’un « mouvement culturel se dessine actuellement dans le monde. On s’intéresse à ce que l’on boit et on boit moins ». Historiquement, la consommation du vin a effectivement connu d’importantes fluctuations, oscillant entre progression et recul : très répandu dans le bassin méditerranéen durant toute l’Antiquité, le vin deviendra plus tard, pour des questions bien plus économiques que culturelles, une boisson réservée aux élites sociales, avant de redevenir sporadiquement le breuvage préféré des couches populaires. Au début du XXIe siècle, dans les nations d’Europe occidentale, et en particulier en France, le vin conserve un certain prestige et continue de se présenter, dans le choix des boissons et dans les manières de boire, comme un instrument de la distinction sociale.
Fichier principal
Vignette du fichier
socio-anthropologie-406.pdf (185.16 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01515814 , version 1 (28-04-2017)

Licence

Attribution - NonCommercial

Identifiers

  • HAL Id : hal-01515814 , version 1

Cite

Thierry Rosso. Manières de boire L'apprentissage de la dégustation dans les « bars à vin ». Socio-anthropologie, 2004, BOIRE, 1 (15), pp.148. ⟨hal-01515814⟩
73 View
116 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More