Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

De la science positive de la morale à la morale sociologique. Paul Bureau, lecteur de Durkheim

Résumé : L’article examine les critiques que Paul Bureau (1865-1923), catholique républicain et sociologue leplaysien, adresse à la sociologie durkheimienne dans sa prétention à « nous faire une morale ». Pour Bureau, Durkheim ne peut conférer à la sociologie une efficacité pratique et une légitimité normative sans la détourner de la scientificité et l’asseoir sur une métaphysique sociale. À rebours de cette interprétation, cet article dévoile l’articulation que la sociologie durkheimienne entend initier entre objectivité scientifique et normativité morale. Si la sociologie est, selon Durkheim, capable, et même seule capable, de prescrire l’idéal, c’est en tant qu’elle seule peut en connaître la nature véritable. En effet, en dévoilant l’idéal moral comme réalité sociale spécifique constituant simultanément un fait qui est et une exigence qui doit être, la sociologie de la morale fonde la nécessité de l’appréhension successivement objective et normative qu’elle en a. En révélant la coïncidence de l’être institué et du devoir-être instituant dans l’idéal moral, c’est-à-dire social, elle légitime le cheminement qu’elle effectue de la science de la morale à la morale sociologique.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-cotedazur.fr/hal-02904964
Contributor : Mélanie Plouviez <>
Submitted on : Wednesday, July 22, 2020 - 9:29:55 PM
Last modification on : Thursday, July 23, 2020 - 3:45:44 AM

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-02904964, version 1

Citation

Mélanie Plouviez. De la science positive de la morale à la morale sociologique. Paul Bureau, lecteur de Durkheim. Les Études sociales, Société d'économie et de sciences sociales, 2005, Paul Bureau (1865-1923) et la science sociale, 141, p. 89-120. ⟨hal-02904964⟩

Share

Metrics

Record views

20